Aromathérapie

Reconnues pour leurs puissantes propriétés thérapeutiques et utilisées depuis des millénaires à travers le monde (Chine, Inde, Moyen Orient, Egypte, Grèce…), les huiles essentielles, après être tombées dans l’oubli, reviennent en force depuis quelques années, et ce malgré le puissant lobby des laboratoires de produits chimiques de synthèse…

Aujourd’hui, leur utilisation ne relève plus de la croyance mais de la SCIENCE, et de nombreux médecins et chercheurs ont définitivement assis la réputation, l’efficacité et l’extraordinaire richesse des huiles essentielles. Il ne s’agit donc plus d’y croire ou de ne pas y croire (à moins de ne pas faire confiance à des études scientifiques publiées), mais de savoir les utiliser avec prudence, car même si elles ne sont pas considérées comme « médicaments » par la loi, elles peuvent être tout aussi nocives en cas de surdosage ou de mauvaise application.

C’est par l’aromathérapie que j’ai commencé à m’intéresser aux médecines naturelles. Je l’utilise beaucoup depuis que je me suis formé auprès d’un naturopathe réputé, d’abord sur moi et mes enfants, et maintenant aussi en consultation depuis que j’exerce en cabinet.

Quelles sont les propriétés des huiles essentielles ?

Les huiles essentielles aident à traiter les petites indispositions de la vie de tous les jours. Outre leur action curative, elles opèrent de manière préventive en stimulant le système immunitaire afin que votre organisme lutte plus efficacement contre les infections bactériennes et virales.

Parmi les propriétés les plus connues, on citera la propriété antiseptique. A l’heure où les germes microbiens deviennent de plus en plus résistants, ce qui implique pour l’industrie pharmaceutique de trouver des antibiotiques de plus en plus puissants (mais aussi de plus en plus destructeurs de la flore saprophyte responsable de notre immunité), les huiles essentielles offrent une véritable alternative.

Leur efficacité se révèle en effet stable dans le temps et la preuve est faite tous les jours de leur grande efficacité, là où certains antibiotiques échouent désormais.

Selon le type d’huile essentielle, les propriétés peuvent-être (non exhaustif) :

  • Analgésique (soulage la douleur par une action sédative sur les nerfs)
  • Antibiotique (lutte contre les infection internes)
  • Antidépresseur (lutte contre les états dépressifs)
  • Antiémétique (soulage les états nauséeux et élimine l’envie de vomir)
  • Anti-inflammatoire (réduit les inflammations)
  • Antispasmodique (prévient et soigne les douleurs spasmodiques de l’intestin et de l’utérus)
  • Antiviral (inhibe ou élimine les virus)
  • Aphrodisiaque (augmente la libido)
  • Astringent (tonifie les tissus)
  • Carminatif (expulse les gaz intestinaux)
  • Cholagogue (stimule la sécrétion biliaire)
  • Cicatrisant (accélère et améliore la cicatrisation)
  • Digestif (stimule, facilite la digestion et soulage l’indigestion)
  • Expectorant (élimine les excès de mucus présent dans les bronches)
  • Fongicide (prévient et détruit les infections fongiques)
  • Galactalogue (stimule la sécrétion lactée)
  • Hépatique (stimule et tonifie le foie)
  • Immunostimulant (renforce les défenses de l’organisme contre les infections)
  • Sédatif (réduit le stress et calme le système nerveux)
  • Tonique (tonifie le corps ou un organe spécifique)
  • Vasoconstricteur (contracte les petits vaisseaux sanguins)
  • Vasodilatateur (dilate les petits vaisseaux sanguins)
  • Vulnéraire (accélère la cicatrisation)

« Une huile essentielle ne soigne pas uniquement l’émotion ou le corps, elle soigne l’ensemble de l’individu. »

(Page en cours de construction…)